Publié dans La manipulation mentale, Les abus, Les sectes

Une secte peu connue mais dangereuse: le Branhamisme

Introduction : qu’est-ce qu’une secte dangereuse ?

En 2005, le Gouvernement français abandonne la liste de sectes issue des rapports parlementaires pour se concentrer sur les agissements de certains groupes.

Certains auteurs, les associations antisectes et la MIVILUDES ont établi des critères de dérives sectaires. La MIVILUDES, tout en reconnaissant la difficulté d’appréhender la notion de dérive sectaire, en propose huit :

  • la déstabilisation mentale ;
  • le caractère exorbitant des exigences financières ;
  • la rupture avec l’environnement d’origine ;
  • l’existence d’atteintes à l’intégrité physique ;
  • l’embrigadement des enfants, le discours antisocial, les troubles à l’ordre public ;
  • l’importance des démêlés judiciaires ;
  • l’éventuel détournement des circuits économiques traditionnels ;
  • les tentatives d’infiltration des pouvoirs publics.

Finalement, deux incriminations nouvelles ont été créées par la loi About Picard du 12 juin 2001 :

  • La limitation auprès de la jeunesse de la promotion des personnes      morales qui pratiqueraient une sujétion psychologique ou physique      lorsque cette personne morale ou ses dirigeants ont déjà fait l’objet de      condamnations pénales pour certaines infractions (atteinte à la vie,      violences, mise en péril de mineurs, exercice illégal de la médecine,      fraudes, publicité mensongère…), la violation de cette interdiction est      punie d’une amende (article 19 de la loi) ;
  • L’extension de l’abus frauduleux de l’état d’ignorance ou de faiblesse aux cas où des techniques de « pressions psychologiques réitérées » abolissent le discernement du membre de la secte au point de commettre des actes qui lui sont « gravement préjudiciables »[.

Nous allons vous démontrer pourquoi, selon nous, la Branahmisme fait partie des mouvements sectaires dangereux.

La vie de William Marrion Branham 

 

Né dans une famille pauvre du Kentucky rural en 1909, Branham n’a pas grandi dans un environnement religieux. Quant à son éducation, elle s’est arrêtée au niveau de l’école élémentaire. Sa vie sera  marquée par d’étranges apparitions, voix et visions. A sept ans, il dit avoir entendu une voix qui lui aurait soufflé : « Ne bois, ni ne fume jamais, ne souille d’aucune manière ton corps, car j’ai une oeuvre à faire pour toi lorsque tu seras plus âgé »(Peseux, p.13-14). A partir de là, le jeune Branham ne se reconnaît pas dans les églises.

Quelques années plus tard, alors que le jeune homme prie dans un hangar, une lumière en forme de croix lui serait apparue et une voix lui aurait parlé dans un langage inconnu. Peu de temps après, il sent l’appel du prêche et devient ministre dans une église baptiste. Branham était convaincu qu’un ministre de l’Evangile devait être appelé et apporter la Parole de Dieu par révélation.

Devenu adulte, il fut ordonné ministre d’une église baptiste par le Dr Roy Davis. Il commença rapidement un ministère non attaché à une confession particulière, car il se sentait appelé au service de tous. « Si cela ne tenait qu’à moi, je pourrais faire des compromis avec moi-même et me dire: Allons aux Assemblées de Dieu ou à un autre mouvement, joignons-nous simplement à eux et marchons avec eux. Mais ô frères, malheur à moi si je fais cela! Malheur à moi! Je me garderai de le faire ! Dieu m’enverrait en enfer si je faisais une telle chose » (Branham, 1960, p.43).

En juin 1933, il tint sa première campagne d’évangélisation. A la fin de cette série de réunions, le dimanche 11 juin 1933, un service de baptême dans l’Ohio eut lieu devant environ 4.000 personnes. Quelques centaines de nouveaux convertis se firent baptiser. Au moment où Branham était sur le point de baptiser la dix-septième personne il pria, disant : «Père, de même que je les baptise dans l’eau, veuille Toi aussi, les baptiser ainsi du Saint-Esprit». C’est à cet instant que serait descendue du ciel une Lumière brillante semblable à une étoile, qui s’arrêta au-dessus de lui. De cette Lumière aurait retenti une Voix disant: «De même que Jean-Baptiste a été envoyé comme avant-coureur de la première venue de Christ, ainsi seras-tu envoyé avec un Message qui sera avant-coureur de la deuxième venue de Christ».

Il refuse alors la Trinité, et enseigne une « doctrine Unicitaire ».

Mais c’est surtout à partir de 1946 que Branham va commencer à être connu mondialement : il est un des initiateurs du mouvement de guérison par la foi lancé en 1947. Il influença certains sous-groupes du mouvement pentecôtiste et charismatique, comme le mouvement La Pluie de l’Arrière Saison, Manifestation des fils de Dieu et le Royaume de la théologie actuelle. Il visite l’Afrique du Sud et l’Europe où il organisera des réunions en Suisse.

Ses partisans voient en lui l’avènement d’un prophète majeur : Élie annoncé par le prophète Malachie dans l’Ancien Testament.

A sa mort en 1965 dans un accident de la route, les disciples de Branham le considéraient comme le prophète de Dieu du 20ème siècle.

Son enseignement continue à être dispensé à travers le monde par des centaines de congrégations indépendantes qui croient la proclamation de « frère » Branham : « Je suis la voix de Dieu pour vous ». Aujourd’hui, les adeptes de Branham, dont beaucoup désapprouvent d’être appelés les « branahmites », sont au nombre d’environ 500 000 à travers le monde.

Ce mouvement récent, qui pourfend toutes les Églises protestantes, a son siège à Jeffersonville (Indiana). Ce centre missionnaire de la parole parlée dans les pays francophones possède de nombreuses implantations en Afrique, et spécialement à Brazzaville, où toutes ses paroisses s’y dénomment « tabernacles ». Le mouvement est principalement connu pour son insistance sur le « baptême au nom de Jésus », seul valable selon Branham.

En quoi le branhamisme est-il un mouvement sectaire ?

 

Le centre Voice of God Recordings(Dorier-Apprill  et Ziavoula, 2005):

Fondé sur une « vision » terrifiante de la Bible élaborée par le « prophète de cet âge, notre frère en Christ William Branham », ce mouvement est présent en Amérique latine, en Afrique où il réalise de vastes tournées de prédications et conversions qui emplissent les stades et hôtels de luxe (douze pays d’Afrique en 2005), et depuis quelques temps en Europe.

 

Les valeurs qu’il prône sont :

–          très conservatrices, le rôle de la femme étant de « rester silencieuse » :

« Que serait-il arrivé à votre grand-mère si elle s’était promenée dans la rue ne portant ces shorts ? On l’aurait mise dans un asile de fous []. S’il en était ainsi en ce temps-là, il en est de même aujourdhui ». (15 août 1965, Indiana)

« [] Si une question se pose au sujet de la religion, c’est bien celle qui traite du Mariage et du Divorce. Pourquoi ? parce que c’est ici la cause du péché originel. » (21 février 1965, Junior High School, Jeffersonville, Indiana; p.8)

“Une femme immorale est la chose la plus vile que l’on puisse imaginer sur la terre.[] Elle est une poubelle sexuelle humaine, une pollution où tout ce qui est corrompu, sale, souillé , vil vient par elle.” (p.22)

« Nous pouvons voir la corruption de cette ville dans ces jeunes gens et jeunes filles  qui se promènent ici dans la rue en se dandinant dans ces petits habits qui collent au corps []. » (p.23)

« Paul ordonne à la femme qui se sépare de son mari de rester seule ou de se réconcilier, mais pas de se remarier. (p.30) Mais il n’est jamais rien dit qui s’oppose à ce que l’homme le fasse » ( p.31).

–          anticommunistes et racistes :

« Je pense que Martin Luther King est inspiré par des idées communistes. » (Branham, La Parole parlée, 1963)

« J’aimerais pouvoir parler à ce pasteur, Martin Luther King. Comment cet homme peut-il en tant que chef conduire son peuple dans un piège mortel ? … c’est mon créateur qui m’a fait ce que je suis. C’est ainsi qu’il désire que nous restions. C’est ainsi qu’il demande que chaque homme reste. Il a fait des fleurs blanches, des fleurs bleues, des fleurs de toutes les couleurs. Ne les croisez pas ! Vous irez contre nature. » (Branham, La Parole parlée, 1963).

–         contre l’émancipation de la femme, à l’origine de tous les maux (21 février 1965, Junior High School, Jeffersonville, Indiana) :

 

De nombreux passages illustrent cet anti-féminisme :

« Ce n’est pas Adam qui a brisé le foyer et jeté le tout hors de la continuité, si ce n’est une femme : Eve » (p.13)

« C’est pourquoi au commencement (de même que Jésus s’y réfère), elle n’était pas un être original créé par Dieu ! Elle était le sous-produit d’un homme » (p.14)

« Maintenant, vous voyez où Satan est allé ? » (p.15).

 

 « Saviez-vous que la première destruction du monde survint à cause de femmes belles ? » (p.16)

 

Etc.

–          manipulatrices :

Les fidèles de doivent payer la « dîme » intégrale (un dixième de leurs revenus) et contribuer sous forme de travail gratuit. Ce qui nous ramène à un des critères de dérive sectaire : « le caractère exorbitant des exigences financières ».

Branham prétend qu’il existe des preuves scientifiques : « … des photographies ont été prises de nombreuses fois et cela se trouve dans la salle des Arts religieux à Washington D.C. du seul être surnaturel qui ait jamais été photographié et cela a été prouvé scientifiquement » (au sujet de l’apparition de la colonne de feu, 21 février 1965, Junior High School, Jeffersonville, Indiana). Nous pouvons assimiler cela à « l’abus frauduleux de l’état d’ignorance » dénoncé par la loi About-Picart de 2001.

Branahm avait prédit la fin du monde pour 1977. Or, La doctrine oublie de mentionner cette information, qui n’est fournie que sur demande explicite.

2)  La fausse prophétie de 1977 (Huckel, R., 1991):

«En dernier lieu, il vit un calendrier qui, de lui-même se feuilletait pour s’arrêter finalement à l’année 1977. Alors que frère Branham fixait ce dernier millésime intensément, il entendit subitement une explosion extraordinaire. En suite il vit que tout était rasé à même le sol. Il voyait du feu et de la fumée jusqu’à ce que tout fut en cendres ».

Branham: « Je dis : ‘Je prédis, d’après la façon dont va le temps, que cela se passera entre les années 1933 et 1977. Et les évènements devront se précipiter pour se produire dans ce laps de temps ». (W.M. Branham, La Révélation de Jésus-Christ, n°6, Âge de Thyatire, 1960, page 39)

La fin du monde était annoncée pour 1977. C’est une déstabilisation mentale comme mentionnée dans les critères de dérives sectaires, basée sur la peur : « Rentrez avec vos femmes et vivez en paix [], la venue du seigneur est proche ! Nous n’avons pas le temps de démolir ces choses. Mais n’essayez pas de le refaire! (21 février 1965, Junior High School, Jeffersonville, Indiana, p.39)

Conclusion 

Le Tabernacle fait partie de ces Eglises transnationales extrémistes et expansionnistes, qui  mettent en oeuvre de gros moyens matériels pour gagner les âmes, en particulier celles des élites urbaines, et mènent une stratégie d‘infiltration locale par le biais des fédérations d‘Eglises autochtones. Et cela nous renvoie une fois de plus à un critère de dérive sectaire : « les tentatives d’infiltration des pouvoirs publics ».

Si vous pensez avoir été victime de cette secte, vous pouvez vous faire aider !

Bibliographie

Branham, W.M. (1960). La révélation de Jésus-Christ, Age de Philadelphie, n°8.

Branham, W.M. (année ?). La semence du serpent, Voice of God recordings, vol.5, n°6.

Branham, W.M. ( 21 février 1965). Mariage et divorce, Parkview – Junior High School – Jeffersonville – Indiana – USA. Document unique qui nous a été confié par … (un ex-adepte?)

Branham, W. M. (1963). La Parole parlée, Il prend soin, et vous ?, série n° 3, n° 6.

Dorier-Apprill, E., Ziavoula, R. (2005). La diffusion de la culture évangélique en Afrique Centrale, Théologie, éthique et réseaux, La Découverte/ Hérodote, n°119, 129-156.

Huckel, R. (1991). Étude technologique de la manipulation mentale, pratiquée dans les sectes contestées, Bouées, n°11.

Kennah, J.,  Perkins, T.  (1992). The message of William Branham, The servant, Educating the Church about False Religions and the Lost about Jesus Christ, 1-8.

Morin, A. (1983). Biographie de William Branham,  Éditions Sermons William Branham, 583 p.

Exemple d’un « prêche » de W. Branham, video traduite en français : http://www.youtube.com/watch?v=8oYVUhMilWM

http://journalchretien.net/3979-Sectes-le-branhamisme

Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires : 

www.miviludes.gouv.fr