Publié dans La manipulation mentale, Les abus, Les sectes

Doctrine mormone : l’expiation par le sang

Doctrine de l’expiation par le sang

Mais qu’est réellement cette doctrine de l’expiation par le sang?

L’Utah a connu avant son intégration officielle dans la nation américaine une période sordide pendant laquelle des hommes et des femmes furent mis à mort à cause d’une terrifiante doctrine religieuse.

On les égorgeait afin que leur sang fasse expiation pour des péchés qui ne pouvaient être couverts par le sang de Christ !

Voyons les sources mormones :

“Mais l’homme peut commettre certains péchés graves – selon sa lumière et sa connaissance – qui le mettront hors de portée du sang expiatoire du Christ. Si alors il veut être sauvé, il doit sacrifier sa propre vie pour expier… car le sang du Christ, dans certaines circonstances, est sans effet”.
(Joseph Fielding Smith, Doctrine du salut, vol. 1, pages 134-135).

“En certaines circonstances, il existe des péchés graves pour lesquels la purification du Christ n’opère pas et la loi de Dieu déclare que de tels hommes doivent avoir leur sang répandu pour expier leurs péchés”.
(Bruce Mc Conkie, Mormon Doctrine, 1979, page 92).

Quels sont donc les péchés pour lesquels l’expiation par le sang est nécessaire ?

A. Le meurtre

“Dans un débat, Georges A. Smith déclara que la prison était préférable à la pendaison. Je répondis que j’étais opposé à la pendaison et que si un homme en tuait un autre, je le fusillerais ou le décapiterais de façon à ce que son sang soit répandu sur le sol et que la vapeur de ce sang puisse monter vers Dieu”. (Joseph Smith, History of The Church, vol. 5, page 296).

B. L’adultère

“Laissez-moi supposer un cas. Imaginez que vous trouviez votre frère au lit avec votre épouse et que vous les transperciez tous les deux avec une lance. Vous seriez justifiés et ils expieraient pour leur péché et seraient reçus dans le Royaume de Dieu… il n’y a pas un homme et une femme qui viole les alliances faites avec leur Dieu qui ne devront payer la dette. Le sang de Christ n’effacera jamais cela, votre propre sang doit expier”. (Brigham Young, Journal of Discourses, vol. 3, page 247).

“Les gens d’Utah sont les seuls dans cette nation qui ont pris des mesures effectives pour empêcher les adultères et les relations équivoques entre sexes. La punition dans ce territoire pour ce crime est la mort pour l’homme et la femme”. (Orson Pratt, The Seer, page 223).

C. Le vol

“Si vous désirez savoir ce que l’on doit faire avec un voleur que vous trouvez pris en flagrant délit, tuez-le sur le champ”. (Brigham Young, Journal of Discourses, vol. 1, pages 108-109).

D. Le mariage avec un noir

“Dois-je vous dire la loi de Dieu concernant la race africaine ? Si l’homme blanc qui appartient à la race élue mélange son sang avec la postérité de Caïn, la peine sera la mort sur le champ”. (Brigham Young, Journal of Discourses, vol. 10, page 110).

E. Alliances brisées

“Je voudrais vous demander combien il existe de briseurs d’alliances dans cette ville et dans ce royaume ? Je crois qu’il y en a beaucoup. Mais s’il y a de telles personnes, nous avons besoin d’un endroit désigné où nous pouvons répandre le sang”. (Jedediah M. Grant, Journal of Discourses, vol. 4, pages 49-51).

Le monstre Brigham Young prenant à contre-pied ceux qui affirment que cette terrible pratique ne fut jamais appliquée assure que ces exécutions étaient courantes au 19ème siècle en Utah !“Je pourrais me référer à quantité de cas où des hommes ont été justement mis à mort afin d’expier leurs péchés”. (Brigham Young, Journal of Discourses, vol. 14, page 220).

“Aimerez-vous assez cet homme ou cette femme jusqu’à répandre leur sang ? C’est ce que Jésus-Christ veut dire. Il n’a jamais dit à un homme ou à une femme d’aimer leurs ennemis dans leur méchanceté, jamais”. (Brigham Young, Journal of Discourses, vol. 4, pages 219-220).

Brigham Young, le Ceaucescu de l’Utah prononcera les paroles suivantes qui sont un épouvantable blasphème :

“Tu seras l’homme qui dira au voleur sur la croix, à l’assassin sur l’échafaud et à celui qui a tué son père, sa mère, ses frères et ses enfants : ‘Si tu dis maintenant : Je me repens et je crois au Seigneur Jésus-Christ, au Sauveur du monde, alors tu seras sauvé’. Voilà ce que disent les sectes religieuses de notre temps, mais Jésus n’a jamais rien dit de pareil”.
(Discours de Brigham Young, page 54).

http://www.vigi-sectes.org/mormonisme/11septembre.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s