Publié dans Agressions sexuelles, La manipulation mentale, La pédocriminalité, Les sectes, Témoignages

Témoignage d’une ex illuminati : enfants victimes

Série d’articles de CentrExNews.comPubliés avec l’accord de l’Editeur américain.L’original de cet article peut être consulté en anglais sur le site.
Reproduction de la traduction française autorisée, pourvu qu’elle soit intégrale.
Cet article fait partie d’une série d’articles qui sont la transcription d’une série d’interviews exclusives réalisées par l’Editeur principal de CentrExNews, HJ Springer. Il a posé par e-mail à Svali un certain nombre de questions précises concernant les Illuminati en Amérique et dans le monde. Svali est une femme qui a exercé des responsabilités importantes de formation au sein du groupe des Illuminati. Après sa conversion à Jésus-Christ, elle a décidé de témoigner, tout en désirant conserver son anonymat.

Note de l’Editeur du site educate-yourself.org, qui a diffusé cette série d’interviews :

C’est Brice Taylor qui a attiré mon attention sur cette série d’interviews. Ils confirment d’une excellente manière le comportement et la nature des « familles » d’Illuminati, dont parle Brice Taylor dans son livre « Thanks for The Memories ». Mais il offre aussi un complément intéressant, concernant le travail d’un programmeur dans le domaine du contrôle mental. Le travail de ce dernier est davantage « clinique » (quoique abominable). Ce travail est tout aussi destructeur pour les victimes d’un tel contrôle mental que pour les programmeurs eux-mêmes qui sont la plupart du temps sous l’emprise de ce même contrôle mental. Ni les uns ni les autres ne sont conscients d’être impliqués dans une activité aussi destructrice. Tous participent pourtant directement à ce programme diabolique d’asservissement dont la genèse remonte aux camps de concentration nazis, sous la direction du Docteur Joseph Mengele, le tristement célèbre « ange de la mort » d’Auschwitz. C’est ce même Docteur Joseph Mengele qui a fini de mettre au point ce programme, ici-même aux Etats-Unis, grâce à l’OSS/CIA et à l’Opération « Paper Clip ».

H.J. Springer, Editeur de CentrExNews.com, a écrit quelques remarques introductives à sa série d’interviews de Svali. Nous sommes reconnaissants à « Svali » d’avoir révélé ces informations, et à H.J. Springer d’avoir écrit ces articles.
Vous pourrez lire d’autres articles de Svali (en anglais) et prendre connaissance de son livre de témoignage sur son site . Tous ceux qui réfléchissent sur notre planète devraient être informés du programme de prise de pouvoir des Illuminati. Sinon, leur vie, et la vie de leurs enfants, devra supporter les terribles conséquences de leur négligence, de leur ignorance, et de leur inaction.

Introduction de H.J. Springer, Editeur principal de CentrExNews.com :

Quand nous avons diffusé notre série d’articles sur le thème : « Comment les Illuminati programment les gens », nous avons reçu un certain nombre d’e-mails assez sceptiques qui nous demandaient davantage d’informations. Inutile de dire que je me posais moi-même un certain nombre de questions concernant les Illuminati et leur programme. J’ai donc contacté Svali (c’est un pseudonyme), ancienne programmatrice et formatrice au sein des Illuminati, pour lui demander des précisions sur son témoignage. J’ai fait de mon mieux pour que les articles suivants vous éclairent (pardonnez-moi le jeu de mots) et vous donnent les informations supplémentaires que j’ai pu recevoir de Svali.

Notre correspondance a pris la forme d’une interview par e-mails interposés. Je ne les ai pratiquement pas retouchés. Je n’ai revu que l’orthographe et la ponctuation, en me contentant d’enlever certaines informations personnelles me concernant. Si vous avez d’autres questions que vous aimeriez poser à Svali, je vous demanderai de m’adresser un e-mail (en anglais) à centrex@looksmart.com . Je lui ferai suivre ces e-mails, dans le but de rédiger un éventuel article futur. Je passe à présent à la première partie de nos interviews.

Concernant Svali

Cher Monsieur Springler,
Merci de m’avoir contactée. Je dois vous dire que je viens juste de recevoir aujourd’hui un e-mail assez sceptique, envoyé par quelqu’un qui a consulté votre site. Je serais vraiment très heureuse de répondre à vos questions, mais à la réserve suivante. J’écris sous un pseudonyme afin de protéger mes deux enfants et mon mari. Je ne veux pas qu’ils reçoivent des appels hostiles ou des menaces par téléphone, ni d’autres choses de ce genre. Mes deux enfants sont encore en train de guérir des expériences qu’ils ont vécues en étant élevés au sein de ce groupe. Je ne veux pas qu’ils connaissent d’autres expériences traumatisantes.
Le thème que je vais aborder est pour le moins délicat. Les gens manifestent souvent de fortes réactions, positives ou négatives, quand ils veulent savoir si les Illuminati existent réellement. Cela dit, je vais vous parler un peu de moi. Libre à vous ensuite de voir si vous pouvez diffuser ces informations auprès de vos lecteurs. J’écris aussi régulièrement des articles sur le thème des sévices rituels sur le site. Vous pouvez aussi faire une recherche sur « Svali ». J’ai écrit un certain nombre d’articles sur ce thème, dans le cas où vous voudriez en savoir plus.
Je suis née en 1957 à Alexandrie, une ville de Virginie, aux USA. J’ai vécu peu de temps dans une petite ville à environ une heure de voiture de Washington, D.C. Puis nous avons déménagé dans une ferme de 200 hectares dans le nord de la Virginie, où ma mère a épousé mon beau-père. Mon beau-père et ma mère faisaient partie des Illuminati. C’est un groupe où l’on est Illuminati de génération en génération. Ma mère siégeait au Conseil Régional de la région de Washington, D.C. Elle occupait la chaire « spirituelle ». Les Illuminati ont en effet six chaires dans leurs conseils. Ces chaires correspondent aux domaines d’intervention dont s’occupent leurs « Maîtres parvenus à la perfection ». Ces six chaires concernent les domaines suivants : Sciences, Gouvernement, Dirigeants de haut niveau, Education, Domaine spirituel, et Domaine militaire.
Ces domaines sont aussi ceux dans lesquels les enfants des membres de la secte sont formés. Ils croient qu’ils doivent avoir des enfants « bien formés ». L’enseignement « spirituel » n’était qu’une petite partie des enseignements prodigués au sein de ce groupe car la formation était également approfondie dans les cinq autres domaines. J’ai passé plus de temps à apprendre l’histoire, les langues vivantes et les sciences qu’à subir des rituels occultes, bien que ces derniers soient très importants pour le groupe.
J’ai fait mes études à Charlottesville, en Virginie, de 1975 à 1981. Je suis infirmière diplômée et j’ai aussi un diplôme de premier cycle en Espagnol. C’est un établissement où sont pratiqués beaucoup de sévices et de crimes occultes. Il est situé sur un domaine à environ 18 kilomètres au sud-ouest de Charlottesville, en allant vers Crowley, en Virginie. Après avoir obtenu mes deux diplômes, je suis allée à San Diego, en Californie, en 1981. J’y ai été appelée par les dirigeants locaux du groupe. Ils étaient très forts pour tout ce qui touchait aux enseignements militaires, mais faibles en sciences, alors que ce domaine était mon point fort. Je fus admise à siéger au conseil des dirigeants. J’étais la sixième formatrice par ordre de prééminence, c’est-à-dire au dernier rang des formateurs principaux. J’avais sous mes ordres 30 formateurs, répartis dans les groupes locaux. Le conseil des dirigeants se réunissait à Ramona, dans une propriété qui appartenait à un certain Jonathan Meiers… L’un de ses noms de code occultes était « Main Noire » parce qu’il avait l’habitude de porter des gants noirs quand il travaillait avec les gens. Il était le chef formateur de ce groupe et l’un des hommes les plus brutaux et les plus sadiques que j’ai jamais connus. Il a complètement usé presque tous les formateurs qui ont travaillé avec lui, sauf moi, parce j’avais une amie dans le conseil des dirigeants qui le haïssait et qui m’aidait à saper son autorité. Les Illuminati sont très politisés et aiment beaucoup se donner des coups de poignards dans le dos. Ils se disputent comme des chiens car chacun veut monter plus haut. Le nom secret de mon amie était Athéna. Après avoir travaillé pendant douze ans avec Jonathan, je fus promue au poste de seconde formatrice principale du comté. Jonathan se préparait à passer au niveau régional et il voulait que je le remplace. Mais nous nous méprisions mutuellement et il me tendit un piège pour me faire chuter. C’est une toute autre histoire mais ce fut l’un des facteurs qui me firent quitter ce groupe. Je quittai le groupe en 1995, écœurée par tous les mensonges, les tromperies, et les basses manœuvres. En outre, je craignais pour ma vie. Je m’enfuis au Texas et subis une thérapie conduite par le Docteur Jerry Mundgaze et son groupe. Malheureusement, ils ne savaient pas comment me « déprogrammer ». Comme me l’a dit le Docteur Mundgaze : « Vous avez atteint un niveau bien plus élevé que presque tous les gens que nous avons connus, et vous êtes bien plus profondément programmée ». Je me rappelais beaucoup de choses, des choses qu’il n’avait jamais entendues, et il ne savait pas comment m’aider. La plupart de mes souvenirs me revenaient spontanément, chez moi, à la maison. Je n’ai jamais été hypnotisée pour me permettre de fouiller dans mes souvenirs. Ceux-ci me revenaient dans le courant de mes activités normales de la journée.
J’ai passé toute une année à me déprogrammer intensivement. Comme j’étais programmatrice en chef, j’ai pu utiliser ce que je savais pour défaire toute la programmation par laquelle j’étais passée. J’enrageais, en réalisant que tous les sévices que j’avais dû subir et que j’avais fait subir aux autres n’étaient pas quelque chose de normal, mais avaient été employés pour me manipuler. Le livre que j’ai écrit pour donner mon témoignage est basé sur mes souvenirs d’adulte au sein du groupe des Illuminati. J’ai fait des choses criminelles, et, à présent, je le regrette profondément. Ma manière de faire restitution devant Dieu est de dévoiler les doctrines et les pratiques de ce groupe. J’ai aussi écrit ce livre pour aider les thérapeutes afin de leur permettre de comprendre les méthodes de ce groupe. Car il était assez fréquent d’entendre des centres spécialisés dans le traitement des sévices rituels affirmer : « Nous ne savons que faire… » Je me suis servie de ce que j’ai pu mettre moi-même en pratique pour obtenir ma guérison.
Il y a deux ans, mes enfants, qui étaient en visite chez moi, m’ont dévoilé les sévices qu’ils avaient subis auprès de leur père. Je suis aller trouver les services sociaux, mais mon cas fut classé sans suite car la fonctionnaire en place m’a affirmé qu’elle ne croyait pas à la réalité des sévices rituels ! Quand mon ex-mari vint réclamer les enfants, il aurait pu me faire mettre en prison, parce que je ne lui avais pas rendu les enfants. En effet, le tribunal de San Diego avait froidement déclaré qu’il ne croyait pas en la réalité des sévices rituels. Dans tous les cas d’accusation de sévices rituels, les enfants sont confiés à celui des parents qui était accusé d’avoir pratiqué ces sévices ! Mes enfants n’ont pas hésité à affronter directement leur père. Il est devenu blanc comme un linge et leur a dit : « Alors, vous ne voulez vraiment pas retourner dans la « famille » ? » Ils ont répondu : « Non ! » Il a repris l’avion pour la Californie, a démissionné de son travail et est venu s’installer ici. Il a accepté de subir une thérapie pour divers désordres de la personnalité. Mes enfants suivent aussi une thérapie et sont en train de guérir rapidement. Mon fils, qui est âgé de 12 ans à présent, est presque complètement rétabli et plus heureux que jamais. Ma fille, qui a seize ans, doit affronter certains problèmes difficiles car elle a subi des sévices sexuels. Mais Dieu a été fidèle et nous voyons qu’Il est en train de nous guérir tous.
J’aurais espéré que tout ce que nous avons vécu ne se soit pas réellement passé. Mais nous l’avons réellement vécu. Nous sommes en train de recevoir énormément de témoignages confirmés sur tout ce qui se passe dans ce domaine, notamment concernant les sévices rituels. Je pourrais vous adresser ces témoignages. Mon plus grand regret est d’avoir été utilisée par ce groupe, après toute une carrière de formatrice, pour perpétrer les actes les plus criminels. J’ai souvent torturé et infligé des sévices à des personnes que je croyais « aider » par ces moyens !
Je réalise à présent que j’étais dans l’erreur. J’ai demandé à Dieu de me pardonner. Et je suis décidée à dévoiler ce que font les Illuminati par les écrits. Sur le plan professionnel, j’écris également des articles dans le domaine médical car j’ai exercé les fonctions d’infirmière diplômée pendant plus de 18 ans. Je travaille aussi à présent comme formatrice dans le domaine de la santé.
J’espère que cela vous suffit, en matière de témoignage personnel. Devant Dieu et les hommes, je dis la vérité. Si vous voulez en savoir davantage, sans mettre en danger mon anonymat ni la protection de mes enfants, veuillez me le faire savoir.
Sincèrement à vous,
Svali.

P.S. : Ma plus jeune sœur se rappelle avoir été baillonnée et attachée à un autel de pierre à l’âge de trois ans, pour être violée. Elle se rappelle aussi que notre grand-mère paternelle la conduisait à des amis pour y subir des sévices sexuels entre 3 et 5 ans. Elle est devenue alcoolique à 13 ans, et avait commis 7 tentatives de suicide avant l’âge de 12 ans. L’un de mes frères, plus âgé que moi, ne se souvient absolument de rien de ce qu’il a vécu avant l’âge de 20 ans. Tout son passé est comme un trou noir. Il croit cependant que notre père était un homme pervers et étrange. Ce frère avait essayé de se pendre dans notre garage à l’âge de 8 ans.
Mon frère aîné est toujours en train de déménager. Il a peur de rester plus de quelques mois dans un endroit donné parce qu’il croit « qu’ils veulent l’avoir ». Lui aussi a souvent tenté de se suicider pendant son enfance.
Ce ne sont que quelques preuves supplémentaires de ce qui se passe dans ce groupe. Je pourrais aussi citer le fait que mes deux enfants rêvent en Allemand. C’est la langue qu’ils utilisent entre Illuminati. Pourtant, ils n’ont jamais entendu prononcer cette langue !

Un commentaire sur « Témoignage d’une ex illuminati : enfants victimes »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s